Bien souvent, lorsqu’on s’intéresse à « l’univers Nappy », on tombe sur une myriade d’informations vantant toutes sortes de méthodes de soins, mais surtout, on constate que les mots « produits naturels », « bio », « écolo », sans ceci et cela se retrouvent sur tous les blogs, forums, sites et pages des femmes aux cheveux naturels. Mais entretenir ses cheveux crépus au naturel, est-ce que c’est obligatoirement « naturel » sur toute la ligne? Selon moi, pour avoir un afro sain et magninifique, pas besoin de devenir grano!*

C’est un fait, la plupart des produits d’entretien vendus en magasins sont bourrés de produits (pétro-) chimiques qui ne donnent pas de bons résultats sur notre chevelure. Si vous n’êtes pas convaincues, il n’y a qu’à tester. Cela dit, on est pas non plus obligées de se transformer en maniaques finies des étiquettes. L’avantage avec les produits entièrement naturels est qu’ont connait leur composition précise. On sait ce que l’on met sur nos cheveux, et si on les connait bien, les effets qu’ils auront. Il y a plusieurs gammes de produits qui existent sur le marché qui font attention à la composition (il n’y a pas que les cheveux crépus qui ont du fil à retordre avec les shampoings ordinaires). Ces produits coûtent généralement plus chers que les marques qui désavantagent les soins que vous cherchez à apporter. Mais au bout du compte, tout cela est moins coûteux que tout ce que vous pouvez payer en défrisant, tresses et extensions.

Devenir « naturelle » n’implique pas forcément que l’on ne doive se mettre que des huiles végétales et essentielles sur les cheveux, et oublier complètement tout ce qui vient sous forme de produit préparé vendu en magasin. Je lisais récemment l’article d’une afro-américaine qui voue sa vie aux extensions capillaires. Elle critiquait les Nappy parce que celles-ci déclaraient être naturelles alors qu’elles mettaient du gel ou des soins achetés tout faits. Pour moi, être « naturelle », ça veut dire, premièrement et avant tout de ne plus traiter mes cheveux avec la matière chimique et nocive de la permanente, que 90% des femmes noires utilisent. Ensuite, c’est respecter la nature de mon cheveu en n’y appliquant pas des produits qui vont le détériorer. Si je mets du gel pour coiffer, ou que j’achète une crème à l’huile d’olive, ce n’est pas par hypocrisie, c’est parce que je sais que tel ou tel produit ne va pas ruiner tout les efforts que je fais maintenant pour avoir les cheveux en santé.


C’est pourquoi l’alternative « bio » reste la meilleure et la plus sure. Avec des produits biologiques, comme les huiles, on peut faire des recettes maison, et nos cheveux peuvent rester hydratés.
Donc, pourquoi acheter bio?
– pour savoir ce que l’on met sur sa tête
– pour maximiser les soins capillaires
– pour respecter la nature de ses cheveux
– pour expérimenter ses propres recettes
– pour respecter l’environnement

Mais, tout ce qui se réclame « bio » et « naturel » ne l’est pas forcément, il faut bien vérifier pour ne pas se faire avoir! Aussi, beaucoup de produits qui n’ont pas l’étiquette « bio » peuvent très bien convenir au cheveu crépu, il suffit d’ouvrir l’œil.

Ensuite, il faut aussi se demander : « Si je n’utilise que des produits naturels pour ma tête, et pour le reste de mon corps alors? » Parce que les mêmes problèmes se situent au niveau de tous les cosmétiques: ils ont tous un petit quelque chose d’indésirable, même si on ne voit pas toujours les conséquences. Certaines préféreront l’ignorer, d’autres vont vouloir changer complètement leur mode de vie. Moi je regarde, je me pose des questions, mais je ne suis pas encore prête à fabriquer mon propre mascara! Mais je pense que commencer à s’interroger sur ce qu’on applique réellement sur soi sur une base régulière (et ce, à cause de nos cheveux!) est quelque chose positif. 
En gros, selon moi, rien n’oblige une femme qui prend la décision de laisser sa touffe crépue au naturel à se ruer vers les magasins d’aliments naturels pour y dégoter mille et une huiles, ou de ne rien mettre sur sa tête sous prétexte qu’il faut être ENTIÈREMENT nature. Ne plus mettre de permanente après y avoir été conditionnée pendant des années est un grand pas physique et psychologique. Après, la décision appartient à chacune d’avoir un afro grano, ou pas!
BON JOUR DE LA TERRE!

Votre opinion?

*grano: pour celles qui ne sont pas du Québec, grano= granola, autre expression pour désigner quelqu’un d’écolo, bio, peace & love. Bref un genre de hippie. 

Contenu lié

Pin It on Pinterest