Aujourd’hui je vous présente Déborah, qui nous vient de Martinique, mais qui vit présentement à Montréal, et la première Nappy à m’avoir donné les conseils cruciaux pour débuter mon parcours avec les cheveux naturels. Merci Déborah!

RC: Comment étaient tes cheveux avant que tu sois naturelle?
DéborahPetite, je ne me suis jamais vraiment posé la question du défrisage. La décision s’imposait, je voulais ressembler à ma mère et ma soeur, et je ne voulais plus courir dans la maison pour éviter la séance de torture. J’avais 10 ans lors de mon premier défrisage, à l’époque j’avais les cheveux très longs. Et le résultat était satisfaisant. Ma première  »catastrophe capillaire » a eu lieu presque  6 ans plus tard: un produit a rendu mes cheveux très cassants et en quelque semaines mes cheveux sont passés d’une longueur épaules à une longueur oreilles. après ça j’ai porté des nattes avec rajouts pendant près de deux ans et je suis revenue au défrisage encouragée par mon entourage. 

RC: Pourquoi as-tu décidé de ce retour au naturel?
Déborah: Mon désir de revenir au naturel est venu avec ma préparation au concours pour devenir professeur. Je me posais beaucoup de questions sur ce métier genre quelles valeurs je voulais leur transmettre, et la première était d’être soi même. En me regardant dans la glace j’ai trouvé ça drôle. Je ne me sentais pas crédible du tout je me voyais mais dire aux petites filles soyez vous mêmes alors que j’aurais des cheveux lissés. J’ai commencé à chercher sur le net et je suis tombée par hasard sur un forum  boucles et cotons ce fut pour moi un grand encouragement et là j’ai pris ma décision. Après 7 mois de transition, j’ai fait un Small chop. Je ne m’imaginais pas les cheveux courts et rien que ça c’était tout un défi et j’ai aimé cette période mais je dois avouer qu’elle n’a pas duré très longtemps. J’ai fait un BC 3mois plus tard.

RC: Quelles ont été les réaction de ton entourage suite à ton changement?
Déborah: La gestion des deux textures m’agaçait et un jour après un tentative ratée de démêlage, les cheveux défrisés tombant par poignée, j’ai pris une paire de ciseaux et j’ai fait un petit massacre. 😀 Heureusement que ma tante était dans les parages le lendemain elle m’a fait une jolie coupe. Je me suis retrouvée avec quasiment rien sur le caillou, j’ai eu des réactions positives comme négatives mais je m’en moquais je me sentais en paix avec moi-même.

RC: Quelle est ta routine capillaire?
Déborah: Si dans les premières années j’ai essayé d’avoir une routine je me suis rendue compte que j’aime laisser aller au gré de mes envies et mes cheveux me disent merci. Ils sont aussi capricieux que leur maîtresse :P. Alors ma routine du moment c’est poudre de rhassoul mélangée avec un peu d’huile d’avocat, c’est un excellent shampoing. Et de temps en temps une goutte d’huile par ci par là, c’est tout.

RC: Peux-tu partager quelques adresses pour toutes les filles au naturel?
Déborah: Les bonnes adresses j’en cherche encore, mais je dirais que le magasin Bonne santé près du métro Atwater est mon préféré.

RC: Et quelle est ta perception de tes cheveux aujourd’hui?
Déborah: Mon nuage, je l’aime,c’est fou! Je me suis jamais sentie aussi femme que depuis que j’arbore mon petit nuage. De plus, je ne me rendais pas compte, mais je commençais vraiment à perdre mes cheveux à cause du défrisage.

Merci pour ton témoignage Déborah! Tes cheveux sont magnifiques!
Vous êtes naturelle? Ou simplement passionnée par le soin de vos cheveux? Partagez avec toutes les visiteurs du blog vos bons conseils sur les cheveux crépus ou frisés. Contactez-moi pour les détails: racines-crepues@hotmail.ca

Contenu lié

Shares

Pin It on Pinterest