Nel a été une très mauvaise Nappy ces derniers temps…disons qu’elle n’a pas pratiqué ce qu’elle prêche. Manque d’hydratation, démêlage bâclé, soins déficients…Résultats? Cheveux secs cassants, pointes de plus en plus fourchues et de noeuds. Voilà, je fais mon mea culpa à mes bouclettes abimées. 

                                 

Maintenant que l’hiver s’approche, que l’air est froid et sec, il est impératif d’avoir une routine adaptée sinon adieu les cheveux en santé! Tout d’abord, comme d’habitude, je cible mes problèmes: pointes fourchues et noeuds, cheveux secs, chute de cheveux. Ensuite je pense aux solutions les plus simples qui existent et auxquelles je n’ai pas eu, ou peu eu, recours ces dernières semaines.

Cheveux secs 

Vaporiser: c’est le retour de mon vapo, que je n’ai pas du tout utilisé cet été en raison de l’humidité constante. Je vais faire simple en mettant seulement de l’eau et de l’huile d’olive. Vaporisation matin et soir, et au besoin durant la journée.
« Deep conditionning« et traitements: voilà un aspect que j’ai négligé beaucoup depuis que je suis naturelle, principalement parce que je ne savais pas en quoi cela consistait ou comment fabriquer mon propre masque hydratant.
Masques hydratants, bains d’huile: depuis que j’ai recommencé ma routine scolaire, je fais moins de soins capillaires, mais je me promets de me donner plus de discipline à ce sujet histoire de ne pas me ramasser chauve au printemps.



Pointes fourchues et noeuds


Coupe des pointes: voilà un sujet délicat dans mon esprit. Comment faire pour couper mes pointes par moi-même sans me ramasser avec une coupe tout à fait inégale (et sans que je me rende malade en me disant « ça y est ils ne pousseront plus jamais »)? Couper les pointes n’est pas une obligation, mais quand les noeuds deviennent si serrés comme dans mes cheveux, vaut mieux s’y résoudre plutôt que d’arracher 10 cheveux par la racines pour enlever le noeud, n’est-ce pas…
Démêlage aux doigts: Je laisse tomber pour l’instant les peignes, brosses et autres instruments de torture (sauf pour certaines coiffures) pour passer au démêlage aux doigts afin de mieux contrôler les noeuds et les pointes cassantes.

Cheveux cassants

Coiffure protectrice: c’est le temps pour moi d’envisager également une coiffure protectrice. Non seulement je sors toujours avec mon afro libre la plupart du temps, ce qui du coup expose mes cheveux et les pointes à toutes les intempéries du moment, mais j’ai la mauvaise manie de la-main-dans-l’afro. Depuis que je suis Nappy, c’est une maladie! Donc pour éviter que ma main droite (et la météo) ruine tous mes efforts, il faudra que j’investisse plusieurs heures et accessoirement quelques dollars dans une coiffure protectrice de plus ou moins longue durée (je pense à des twists avec rajouts, que je n’ai jamais essayé d’ailleurs). D’ici là, je vais essayer de me tresser les cheveux chaque semaine pour leur plus grand bien.
Massage à l’huile de ricin: l’huile de ricin comme je l’ai expliqué dans un précédent article, est excellent pour renforcer les cheveux et leur donner plus de vigueur. Je vais donc me masser au moins une fois par 2 jours avec de l’huile de ricin.
Huile de romarin: utiliser plus l’huile de romarin qui a la réputation d’activer la pousse des cheveux et de stimuler la circulation dans le cuir chevelu.

Après ce long billet, comment se traduit cette routine dans la vie de tous les jours?

Couper les pointes (aux 3-4 mois)
Vaporisation le matin et au besoin durant la journée
Massage à l’huile de ricin le soir
Masque/deep conditioning/bain d’huile une fois par semaine
Coiffure protectrice une fois par semaine (tresses, twits, tortilles)
Et mon gros défi: ne plus toucher à mes cheveux!

Bien sur, je vous ferai savoir comment ça marche tout ça. En attendant je vous dis « faites ce que je dis, pas ce que je fais! (ou que j’ai oublié de faire surtout)« 
Et vous, quels sont vos problèmes de cheveux et comment vous comptez les résoudre?

Shares

Contenu lié

Pin It on Pinterest