Aujourd’hui je vous présente Chrystèle, une jolie Haïtienne qui vit maintenant à Montréal, future linguiste? et globe-trotter qui adooooooooooore littéralement sa crépitude!

RC: Comment étaient tes cheveux avant que tu sois naturelle?

ChrystèleJ’ai porté mes cheveux défrisés pendant 11 années (depuis mes 12 ans). Je n’ai jamais eu de problèmes majeurs avec mes cheveux permanentés. Ils poussaient bien, meme après plusieurs coupes (je les avais a peu près jusqu’aux omoplates) et j’en étais fière. Par contre, aussi paradoxalement que ca puisse paraitre, je n’en prenais pas vraiment soin, ce qui amenait ma mère a me répéter souvent que j’avais des cheveux « insolents » parce qu’ils étaient en forme malgré tous les mauvais traitements que je leur faisais subir (je n’étais pas le genre de fille qui passe des heures devant le miroir à se faire des soins).  Je me suis fait des mèches une fois (toujours avec la permanente) et j’ai adoré. Mais la séance de torture de la pose de la permanente et mes samedis entiers perdus au salon devenaient de plus en plus insupportables.

RC: Pourquoi as-tu décidé de ce retour au naturel?


Chrystèle: J‘ai fini par réaliser que je dépensais beaucoup de temps et d’argent en salons de coiffure, chaque week-end. C’était carrement absurde! J’ai donc décidé de retourner au naturel. Je me suis fait un BC et là encore j’ai adoré : paradoxalement, sans cheveux, je me sentais plus femme, plus sure de moi. Mais bon, tout le monde n’a pas apprecié. Ma mère a litteralement fait une crise cardiaque lorsque je lui ai annoncé la nouvelle et s’est écriée que je n’avais eu aucune considération pour toutes ces années de soin et d’efforts qu’elle avait investies dans ma crinière. Lorsque je lui ai rétorqué qu’à mon âge elle portait fièrement son afro, elle m’a répondu que l’afro était passé de mode et que des cheveux crépus ne convenaient pas à toutes les occasions. Elle avait même honte de moi lors des réunions familiales et aux réveillons (c’était en décembre 2008)…



…Donc pour lui faire plaisir, je me suis redéfrisé les cheveux (je regrette encore). Ils étaient courts et je les mouillait tous les jours pour qu’ils bouclent parce que le style Kate Moss ne m’intéressait plus. Deux ans après, ils avaient complètement repoussé et étaient revenus a leur longueur d’avant BC. En été 2010, je suis allée en Ethiopie. Là-bas, les filles ne savent même pas ce que c’est que la permanente. Elles portent fierement leurs crinières qui, d’ailleurs, me faisaient terriblement envie. En plus, le coiffeur qui s’occupait de mes cheveux pendant mon séjour la-bas (bien sur, j’etais toujours esclave à cause de la permanente) me répétait tous les samedis que je n’avais absolument pas besoin de cela e et qu’il m’apprendrait à prendre soin de mes cheveux crépus si je voulais. Et là je me suis dit « désolée ma chère maman, mais plus de défrisage ». Sans compter que je trouvais que c’etait un non sens absolu que de me faire bruler le crâne chaque deux ou trois mois juste pour avoir les cheveux droits. Et au risque de paraitre un peu cliché, je voulais assumer ma négritude, qui je suis vraiment et avec les cheveux défrisés, pour moi, c’était impossible. Donc apres 6 mois de transition, re BC et j’adoooooooore!!!

RC: Quelles ont été les réactions de ton entourage suite à ce changement?
ChrystèleLes gens de mon entourage ont quand même bien accepté mon 2e BC. Ma mère n’a pas fait de commentaires. Je suis actuellement dans mon 3e mois post BC et je pense que mes cheveux poussent bien. A part quelques regards bizzares de mes compatriotes haitiennes dans la rue ou dans l’autobus, je n’ai que du feedback positif.
RC: Quelle est ta routine capillaire?
Chrystèle: Je n’ai jamais autant pris soin de mes cheveux que depuis que je suis naturelle! Chaque week-end je les lave avec un shampooing ultra-hydratant (Moisture Recovery de Joico dont le Ph respecte celui du cheveu, ou le Garnier Fructis Triple Nutrition), je me fais un masque hydratant intensif (traitement anti-sécheresse de Garnier Fructis Triple Nutrition ou le Masque hydratant intensif de Moroccan Oil). Par contre mon utilisation de ces deux produits est différente de ce qui est écrit sur leurs emballages respectifs parce que moi, après l’application proprement dite, je me mets un bonnet chauffant pendant 15 minutes, ensuite démélage et après, rinçage), j’applique mon revitalisant (Mixed Chicks leave-in conditionner ou le Giovanni Direct leave-in conditionner Weightless Moisture), je les secoue pour que mes boucles reviennent en place et c’est bon. Sinon, je les hydrate aussi régulièrement que possible avec de l’huile d’olive extra vierge, de l’huile d’argan et de l’huile de noix de coco.

                            

RC: Peux-tu partager quelques bonnes adresses pour toutes les filles au naturel?
Chrystèle: Malheureusement, je suis encore novice dans cette aventure et je n’ai pas vraiment de super adresse ou je trouve tout ce dont j’ai besoin mais jusqu’a present le magasin A+ Produits de beauté à la place Alexis Nihon (metro Atwater) fait quand même l’affaire.
RC: Et quelle est ta perception de tes cheveux aujourd’hui?
Chrystèle: J’adooooooore mes cheveux crépus! Je ne regrette absolument pas d’être passée au naturel. Je me sens libre et en plus, je fais la rencontre de filles super, qui comme moi, ont décidé de retourner au naturel et c’est vraiment formidable!
Bravo Chrystèle pour avoir osé une seconde fois! Ça vaut la peine, tes cheveux sont très beaux!
Vous êtes naturelle? Ou simplement passionnée par le soin de vos cheveux? Partagez avec toutes les visiteurs du blog vos bons conseils sur les cheveux crépus ou frisés. Contactez-moi pour les détails:racines-crepues@hotmail.ca
Shares

Contenu lié

Pin It on Pinterest