Vous considérez dire adieu au défrisant pour bon? C’est un choix que peu regrettent! Dès le moment où vous y pensez sérieusement, vous avez une décision à prendre : faire un big chop ou entamer une transition. Voici quelques conseils pour ne pas perdre la tête.

Peut-on simplement enlever le défrisant?
Malheureusement non. Le défrisage est un processus chimique puissant et permanent. La soude caustique ou autres agents alcalins dont sont composés les produits défrisants modifient de façon irréversible la structure interne du cheveu. À l’heure actuelle, il n’existe aucun produit pour annuler ce processus. Et si vous avez entendu dire que la bière enlève le défrisant, demandez à voir une preuve…


Le big chop : quoi et pourquoi

C’est une solution radicale : couper ses cheveux défrisés, voire les raser, sans attendre d’avoir une longue repousse crépue (moins de trois mois après le dernier défrisage). C’est une expérience très libératrice pour beaucoup de femmes et une étape marquante du «cheminement capillaire».

Avantages
Les cheveux courts demandent un entretien minime
Vous retrouvez immédiatement votre texture naturelle
Vous pouvez expérimenter plus facilement les soins et les produits

Inconvénients
Pas de retour en arrière possible (facteur choc)
Peu de coiffures à faire sur cheveux courts
Vous devrez être patiente pour voir les cheveux allonger

Et après, on fait quoi?
Vous avez peur d’avoir l’air d’un garçon ou que votre tête paraisse dégarnie? Qu’à cela ne tienne! Sortez votre palette de fard à paupières, vos boucles d’oreilles et votre plus beau sourire. Plusieurs se découvrent un nouveau look après un big chop. Il s’agit juste d’apprendre à s’assumer et à se mettre en valeur.Vous pouvez aussi commencer par établir votre routine capillaire (même si elle change par la suite) histoire de voir ce qui marche pour vos cheveux, et de prendre des bonnes habitudes de soin. Voici 10 astuces pour survivre à votre big chop.

 

La transition : quoi et pourquoi

Hors de question pour vous de couper si court? Pas de panique, faire une transition réussie est possible. Si vous aviez l’habitude d’espacer vos défrisages de plusieurs mois, vous arriverez facilement à gérer une transition.

Avantages
Vous gardez la longueur de vos cheveux défrisés
Vous adaptez tranquillement vos habitudes
Vous coupez progressivement vos pointes

Inconvénients
Deux textures différentes à gérer (plus difficile si la transition est longue)
Vous découvrez moins bien vos cheveux naturels
Vous pourriez endommager vos cheveux si vous faites des coiffures inadéquates

Que faire durant la transition
L’idéal est de commencer à prendre les bonnes habitudes pour entretenir vos cheveux crépus. Tout d’abord, rappelez-vous que l’hydratation est la clé : buvez suffisamment d’eau et apprenez à bien hydrater vos cheveux.Si vous souffrez d’alopécie (perte des cheveux, particulièrement aux tempes), évitez les coiffures très serrées ou les rallonges (extensions, greffes, rajouts). Apprenez les bonnes méthodes pour démêler les cheveux crépus, en étant le plus délicate possible.

Comment se coiffer
Il y a plusieurs styles possibles, dont ceux que vous pouvez faire avec les cheveux crépus naturels ( flat twists, nattes et ti-couri, twits-out, braid-out, bantu knot-out), les styles avec rajouts (crochet braids, tresses rasta, twists sénégalaises, etc.), les bigoudis…

Si vous voulez vous concentrer dans le camouflage de la démarcation entre les deux textures, faites des coiffures combinées: moitié tresses ou twists plaqués, et le reste libre.Vous pouvez aussi lisser les cheveux crépus au fer plat, mais attention! Il faut être très prudent pour ne pas endommager vos repousses avec la chaleur. Utilisez des crèmes ou spray thermoprotecteurs et surtout, n’abusez pas de l’usage du fer ou du sèche-cheveux. Les bandeaux, foulards et accessoires sont également un bon moyen de cacher les repousses gênantes.

Alors, que choisissez-vous : big chop ou transition?

Shares

Contenu lié

Pin It on Pinterest