Quelqu’un a soulevé un point en commentant mon billet d’hier, sur le degré de porosité. Comme je ne veux induire personne en erreur, je tiens à ajouter certains détails sur la porosité. 
Le texte qui suit est une adaptation libre (mais non exhaustive) d’un passage sur la porosité des cheveux, tiré du livre The Science of Black Hair
Voici en gros, ce qui vous permettra de comprendre ce qu’est la porosité des cheveux.
La porosité capillaire concerne la capacité du cheveu (ou son incapacité) à absorber l’eau ou les composés chimiques. Tous les cheveux sont naturellement poreux et perméables, cependant le degré de porosité varie selon l’individu et la condition des cuticules capillaires.
• Les cheveux âgés (l’âge du cheveu et non de la personne) sont plus poreux, ou ont un plus grand degré de porosité que les cheveux jeunes. Ainsi, la porosité augmente à mesure que l’on glisse de la racine aux pointes. 
Des cheveux avec une basse porosité n’absorbent pas rapidement l’hydratation et résistent aux traitements chimiques.  
• De tels cheveux sont généralement sains : les imbrications sur les cuticules sont serrées, tout comme s’il sortait du follicule pileux. 
• Néanmoins les dommages causés par la vie quotidienne font en sorte que les imbrications s’abiment, et les cuticules s’ouvrent. 
Les cheveux de type africain ont tendance à avoir une basse porosité naturellement, et sont moins poreux que ceux de type caucasien ou asiatique, à moins qu’ils n’aient été traités chimiquement (coloration, défrisage). Pour n’importe quel type de cheveu, il est idéal d’avoir un degré de porosité moyen. 
Le pH des cheveux et leur degré de porosité sont intimement liés. Les produits au pH faible réduisent la porosité des cheveux en resserrant les cuticules. Les produits au pH élevé, au contraire, augmentent la porosité en ouvrant les cuticules. 
Une grande porosité est causée par tout ce qui dégrade les cuticules, incluant les abus chimiques ou mécaniques (sèche-cheveux, fer plat…). Plus ils sont poreux, plus les cheveux absorbent l’eau et l’humidité. Malheureusement, ce n’est pas une bonne chose pour les garder hydratés, car cela signifie qu’ils relâchent l’hydratation plus rapidement en séchant. Un cheveu très poreux sera chroniquement asséché et éprouvera de la difficulté à rester hydraté.
__________________________________________
Audrey Davis-Sivasothy, The Science of Black Hair, p. 48-49 
J’ai aussi trouvé cet article du Centre Clauderer, qui donne quelques solutions, à lire ici. Attention, certaines affirmations entrent en contradiction avec ce qui est écrit plus haut, notamment : ‘‘Le cheveu (très poreux) …sèche difficilement » et  » Les cheveux sont rarement poreux par nature, ils le deviennent à la suite des mauvais traitements qui leur sont infligés ». Il y a de quoi être confus, en effet…mais j’ai naturellement tendance à faire plus confiance aux livres.
Je retiens donc qu’il faut essayer de conserver un degré de porosité moyen, en évitant de maltraiter les cheveux avec l’usage abusif de traitements chimiques ou mécaniques. On peut aussi jouer avec le pH des produits qu’on utilise pour essayer de resserrer les cuticules de nos cheveux s’ils s’ont trop poreux, et adapter notre stratégie d’hydratation en conséquence.
Que savez-vous d’autre sur la porosité des cheveux?

Contenu lié

Pin It on Pinterest