Glenford Nunez Photography

Des mythes sur les cheveux, particulièrement sur les cheveux crépus, on en déniche une tonne! Mais la désinformation peut devenir le pire ennemi dans votre parcours capillaire. Perpétuer des idées reçues, c’est perpétuer des années de soins inappropriés pour les cheveux.

Les produits recommandés par des rumeurs de bonnes femmes et qui prétendent traiter et améliorer les cheveux ont souvent un effet placebo, car les gens veulent que ça fonctionne. Beaucoup de ces produits sont inefficaces, et au contraire, ralentissent les personnes qui cherchent de vraies solutions. — Audrey Davis-Sivasothy 

Audrey Davis-Sivasothy, auteure de Hair Care Rehab et The Science of Black Hair, déboulonne cinq mythes sur les soins capillaires.


Mythe #1 : Il existe une pilule magique (ou une huile, un sérum, des suppléments) capable de faire pousser les cheveux plus vite, les rendre plus forts ou plus épais 
Malheureusement, c’est faux. La croissance des cheveux est prédéterminée génétiquement et contrôlée par nos hormones. Donc à moins qu’une pilule magique affecte nos gènes ou nos hormones, il n’y a aucun espoir qu’elle fasse pousser plus rapidement les cheveux (cela inclut aussi les vitamines prénatales). Des suppléments vitaminés peuvent permettre de légères améliorations dans la qualité des cheveux, mais seulement si notre corps a une carence de ces vitamines ou minéraux.

Mythe #2: Couper les pointes fait pousser les cheveux plus vite, plus longs, plus forts et donne du volume 
Faux. Puisque les cheveux sont morts, couper les pointes n’a aucun effet sur ce qui se passe sur le cuir chevelu, à la racine des cheveux. Un cheveu va croître au même rythme prédéterminé chaque mois, et les brins développeront la même épaisseur qu’avant. Si les cheveux paraissent plus épais après une coupe, c’est parce que les pointes sont maintenant plus nettes.

Mythe #3 : Les produits plus chers sont plus efficaces 
Pas nécessairement. Il faut toujours lire les ingrédients des produits. Il y a de très bons produits haut de gamme, tout comme il y en a avec des formules à éviter. Et il y a des produits bon marché ou bas de gamme avec d’excellents ingrédients. Il faut savoir dénicher l’aubaine!

Glenford Nunez Photography

Mythe #4 : Les produits commercialisés pour les Noirs/Asiatiques/Blancs ne peuvent pas être utilisés par ceux d’une origine ethnique différente 
Faux. Les ingrédients dans un produit sont beaucoup plus importants que les cibles visées par le marketing. En fait, la plupart des produits ont le même ensemble de trois à cinq ingrédients de base. Les produits pour cheveux « ethniques » ont tendance à être plus hydratants et contenir plus d’huiles et de protéines que ceux pour les autres types de cheveux.

Les cheveux abîmés ont besoin d’une bonne dose d’hydratation, de protéines et d’huile pour retrouver une apparence saine. Ce même principe prévaut pour les cheveux colorés. Même si vos cheveux ne sont pas colorés, des produits pour les cheveux colorés peuvent leur être bénéfiques. Par exemple les formulations des shampoings pour cheveux colorés ont tendance à être plus délicates (pour préserver la couleur) et les revitalisants sont très hydratants mais légers, pour aider réduire l’impact asséchant de la coloration.

Mythe #5 : Se laver les cheveux trop souvent rend les cheveux secs 
Cela dépend. Vos cheveux peuvent être lavés aussi souvent que vous le souhaitez sans qu’ils deviennent secs, à condition d’utiliser les produits appropriés pour retenir l’hydratation. Ceux et celles qui ont un type de cheveu naturellement sec évitent souvent un nettoyage fréquent – mais l’eau n’est pas une ennemie! Ce sont les shampoings et les après-shampoings décapants qui sont à blâmer. L’utilisation adéquate de produits hydratants au moment du shampoing augmentera le degré d’hydratation de vos cheveux.


Et vous, connaissez-vous d’autres mythes sur les cheveux? Aviez-vous une de ces idées reçues?

Contenu lié

Pin It on Pinterest