Samedi soir, je me suis bien amusée au Black Expo Design. C’était la deuxième édition de ces soirées glam et chic qui donnent la chance à plusieurs designers et artisans d’ici et d’ailleurs, issus de la communauté noire, de présenter leurs oeuvres stylées.
Le hall du Loft Hotel

La salle a mis du temps à se remplir (environ 1h30) et la portion défilé à pris 45 minutes de plus que prévu pour démarrer (sérieusement, c’est quoi le problème avec les horaires…). Heureusement, mes yeux n’ont pas cessé d’être éblouis par le travail de qualité des designers.

Quelques designers (cliquez sur les photos pour les agrandir)

L’animatrice Marie-Eve-Lyne Michel a improvisé une entrevue avec la designer Ava Paris. Heureusement que cette dernière avait beaucoup de spontanéité et de présence. Super intéressant! J’adore le mélange des coupes modernes et des tissus traditionnels.

La salle et moi avons adoré Rush Couture. Il y avait quelque chose de magique dans les textures et dans les coupes très 20’s. Je veux ces morceaux chatoyants!
Maxën
Thumbs up à Maxën, la collection pour hommes. Les deux filles sur la photo ont l’air d’apprécier la sape!
Patric Asso clôturait le défilé. C’était de très belles créations, mais à part les formes et les coupes, il est resté dans les mêmes couleurs et textures (noir, ocre/doré, satin, wax). 
Danseuse de la troupe Ekspresyon
Beau travail également de la troupe Ekspresyon qui a livré des performances de danse sur le catwalk entre quelques défilés.
J’ajoute un petit mot aussi pour les bouchées délicieuses qui ont été servies durant le cocktail, mais il n’y avait pas beaucoup de variétés (à peine quatre sortes). C’est la première fois que mangeais un morceau de plantain sucré entouré d’un morceau de bacon (était-ce du bacon?): miam. Et finalement, les sacs cadeaux sympa (du gloss et ombre à paupière Nacara, des cartes de visite).
Points négatifs: le retard sur l’horaire, la musique beaucoup trop forte en début de soirée (pas moyen de s’entendre parler à 19h) et pas de prix spécial sur l’alcool (chaque cocktail coûtait au moins 8$). 
Je me donne un point négatif à moi-même: j’ai fait un fashion faux-pas en étant pas assez chic. En gros, j’ai regardé dehors et en voyant la neige incessante j’ai mis mes bottes sans amener de chaussures chic de rechange. Ajoutez à cela les pantalons gris foncé que je mets d’habitude pour aller travailler, bref je n’étais pas assez  »shiny ». Leçon apprise!

Contenu lié

Pin It on Pinterest