Faites la connaissance d’Ayan, une pétillante chroniqueuse, blogueuse/«vlogueuse» à l’occasion, et jeune entrepreneure. Elle est fière d’être Montréalaise et absolument enthousiasmée par tout ce qui est beauté et santé naturelle! 

Comment étaient tes cheveux avant d’être au naturel?
Pour la majorité de ma jeunesse j’étais au naturel, mais puisque la plupart des jeunes filles dans ma communauté associaient le défrisant à un rite de passage à l’adolescence, j’ai gardé mes cheveux crépus jusqu’au jour où la pression a été trop forte. À mes treize ans j’ai supplié ma mère de me mettre un «texturizer», et puisque que j’étais dans un pensionnat, je devais moi-même prendre soin de mes cheveux. Et oui, tu l’as bien deviné, c’était la chute libre! J’ai ensuite transitionné vers une permanente (défrisant) de 15 à 18 ans. 
Pourquoi as-tu décidé de ce retour au naturel?  
Après ma dernière permanente à l’âge de 18 ans, j’étais lasse des produits chimiques mais toujours aussi accro aux cheveux lisses, donc le «repassage» de mes cheveux était une pratique quotidienne. Un jour en me préparant pour sortir, j’étais frustrée avec ma touffe croustillante, jamais complètement frisée lorsque mouillée, et j’ai eu on moment «Britney Spears». J’ai pris les ciseaux de couture de ma tante pour entamer mon troisième et dernier Big Chop et depuis j’évite d’appliquer de la chaleur importante sur mes cheveux plus que deux fois par année. 
Quelles ont été les réactions de ton entourage suite à ce changement? 
Ma mère et ma tante ont eu des réactions dignes d’un téléroman et mes amies proches furent exaspérées par mes impulsions capillaires. Mais aujourd’hui mes proches ne démontrent que du support positif et la majorité d’entre elles sont redevenus naturelles également. 

Quelle est ta routine capillaire si tu en as une? 
Ouf! Ma routine change souvent mais je vais essayer d’être précise. Le matin et le soir j’asperge mes cheveux avec mon vaporisateur d’eau et puis je «seal» (sceller l’hydratation) avec mon mélange d’huiles: l’huile de pépin de raisin, l’huile d’olive et l’huile d’amande douce. En hiver j’intensifie le tout en rajoutant de l’aloès pour l’hydratation et mon beurre de karité au miel pour le «sealing» et si je remarque une perte de cheveux, je fais mon mélange anti-chute: huile de carotte, huile de ricin et quelque gouttes de menthe poivrée ou melaleuca (tea tree). Je fais un rinçage aux herbes à toutes les deux semaines (menthe poivrée et thé vert, mon préféré.) J’applique mon revitalisant en profondeur maison (deep conditionner) à la patate douce avant mon lavage mensuel au shampoing clarifiant. Des coupes de pointes aux 3-4 mois et des coiffures protectrices à intervalle de 2 ou 3 mois. J’utilise souvent cette analogie avec mes lectrices et clientes: nos cheveux sont comme des plantes, il suffit de les «arroser», nourrir et donner un peu d’attention et d’amour pour maintenir leur santé. 
Peux-tu partager quelques bonnes adresses ou produits pour toutes les filles au naturel? 
Il y a petit magasin naturel au centre-ville de Montréal que j’aime bien: Biodor (métro Peel) au 977 ste-Catherine rue ouest #101. L’emplacement est très pratique pour ceux et celles qui travaillent en ville. Pour les produits, je préfère les faire à la maison mais quand je n’ai pas le temps, j’aime bien le Protective Mist Bodifier de Taliah Waajid pour l’hydratation, et le Shea Butter Hair & Scalp Oil de Shea All Naturals pour le «sealing».
Quelle est ta perception de tes cheveux aujourd’hui? 
Aujourd’hui, je m’imagine mal sans mon afro bicolore, je dirais que c’est maintenant une extension de ma personnalité. J’apprécie aussi le fait qu’un entretien naturel de mes cheveux m’aie ouvert les yeux et m’a conscientisée à maintenir une santé générale plus saine. 

Merci pour cette belle entrevue encourageante! Ayan a également une petite entreprise familiale de Tricot et Crochet avec sa mère et sa sœur où elles confectionnent des beenies (à la Lauryn Hill des années 1990), idéaux pour les naturelles. Vous pouvez les retrouver sur Etsy, Amazon et Facebook au nom de Tricot Cyan!
Vous avez les cheveux naturels? Ou vous êtes simplement passionné(e) par le soin de vos cheveux? Partagez avec toutes les visiteuses du blog vos bons conseils sur les cheveux crépus ou frisés. Contactez-moi pour les détails: nel@racinescrepues.com

Contenu lié

Pin It on Pinterest