Avertissement: ce billet contient avalanche de photos! Cliquez dessus pour les agrandir.
En juin dernier, j’ai eu l’immense plaisir et surtout la chance de visiter un pays fabuleux. Du moins en partie, car il est si grand et si différent d’un bout à l’autre qu’il faudrait plusieurs voyages pour en saisir toutes les splendeurs! Je parle du Pérou, que j’ai visité pendant trois semaines, sautant d’une ville à l’autre comme une globe-trotter en herbe. 
Sans rédiger un compte-rendu exhaustif de ce superbe voyage, j’ai pensé partager avec vous quelques photos de mes endroits préférés et vous dire pourquoi ils ont été mes coups de cœur.

J’ai fait le parcours classique du voyageur en sac à dos qui visite pour la première fois le Pérou, la «route des gringos». Sur ce chemin presque tout tracé, j’ai rencontré pas mal de routards, jeunes et moins jeunes, qui voyageaient déjà depuis plusieurs mois, en Amérique du Sud ou ailleurs. Quelle chance! 


 LIMA 
J’ai atterri à Lima le 10 juin très tôt le matin (ou très tard dans la nuit du 9). Donc ma première impression de la ville était de nuit. Malgré tout j’ai tout de suite vu que c’était une grande capitale moderne typique du Sud. Grands immeubles qui côtoient les petites maisons, les murales publicitaires colorées. Puis, la mer, l’Océan Pacifique plus précisément, que j’ai littéralement senti avant même de voir la masse d’eau et les vagues qui sortaient de l’ombre. 
Source
J’ai résidé dans le quartier Miraflores, un quartier aisé et touristique sur le bord de l’océan. Lima est une ville très grise durant l’hiver austral (notre été à nous). Aucun soleil, une bruine fine et collante, un air frisquet et morose… Malgré tout quelques lieux ont retenu mon attention. Le Parque Kennedy et ses mille chats en liberté. La trattoria sur le bord du Pacifique et le Parc des amoureux qui reproduit le Parque Guell à Barcelone. Je ne suis pas restée très longtemps dans la capitale, car j’étais pressée de trouver des lieux plus ensoleillés!


HUACACHINA
Ma deuxième destination a été Huacachina, une petite oasis presque exclusivement touristique située à 5h de Lima. Au milieu d’un immense désert de sable fin, on retrouve un minuscule lac autour duquel s’élèvent des palmiers… et des hôtels et autres logements touristiques. La principale attraction est le désert où on peut faire du sandboard (comme de la planche à neige, mais sur le sable) et du buggy (un véhicule fait pour arpenter les dunes de sables comme des montagnes russes!).
Une expérience inusitée pour moi qui suit plutôt chochotte…J’ai glissé sur des dunes de sables en pensant mourir à chaque fois. Une chance que j’étais assise ou couchée sur ma planche! Tout compte fait, j’ai adoré l’activité après coup et me suis promis d’essayer des choses «extrêmes» plus souvent. Et le coucher de soleil dans le désert est tout simplement splendide!

NAZCA
Connaissez-vous les mystérieuses lignes de Nazca? Si ce n’est pas le cas, allez lire sur le sujet! Ça fait longtemps que ça me fascine et honnêtement, je n’aurais jamais cru voler au-dessus de ces lignes un jour. Comme quoi tout est possible! C’est tellement impressionnant de voir ces figures de dizaines de mètres d’envergure tracées dans le sol désertique, depuis des siècles! Je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre, mais je n’ai pas été déçue. Mais les questions persistent: comment ont-ils faits et pourquoi? 
Sur la première photos on peut voir les figures de l’arbre à gauche et des mains à droite. La grande ligne noire au milieu de la photo est une autoroute où on voit des camions. Sur la deuxième photo est la figure de l’astronaute, qui fait environ 90 mètres sur un flanc de falaise.
Je suis aussi allée voir le cimetière de Chauchilla, tout près de Nazca. Moi qui n’aime pas trop visiter les cimetières, catacombes et autres choses lugubres, j’ai quand même apprécié la visite, unique. Ce sont de vrais restes humains qui datent de millénaires qui sont exposés là. Une douzaine de tombes, larges, où on voit des squelettes de momies aux longs cheveux enrobées de lourds tissus. Il y a même des enfants…J’ai surtout apprécié les explications du guide sur l’histoire du cimetière et la façon dont les peuples de l’époque vivaient dans le désert, qui est vraiment magnifique.

AREQUIPA
Ma destination suivante était la charmante ville d’Arequipa. 9h de route, dans un bus, de nuit…faut vouloir! Heureusement, le bus était équipé de sièges lits pour «dormir». Pas toujours confortable mais assez pour se reposer. Je suis surtout restée dans le centre, autour de la jolie Place d’Armes où une colonie de pigeons se promène allègrement en attendant d’être nourrie. 
Très différente de la grisaille de Lima et de la pollution du centre de Nazca, Arequipa est vraiment belle avec ses rues coloniales et ses bâtiments anciens, avec tout au loin un volcan et des montagnes aux neiges éternelles. La campagne et les alentours de la ville sont aussi magnifiques, faits de plaines agricoles verdoyantes.

Mon coup de cœur a été la visite du couvent Santa Catalina, qui est presque une ville dans la ville. Imaginez-vous aux XVIIe siècle, jeune fille de riches colons espagnols. Soit vous vous mariez, soit vous (êtes forcée d’) allez au couvent. Le couvent est très spacieux, en raison de son ancienne clientèle plutôt aisée
(aujourd’hui il reste seulement une quinzaine de bonnes sœurs). Il y a
plusieurs rues qui mènent aux différentes sections du couvent, appartements personnels, chapelles, cuisines, confessionnaux. Mais le plus magnigfque dans ce
couvent, ce sont les couleurs éclatantes des murs – rouge, bleue, blanche– et des fleurs, déjà présentes à l’époque de construction.

J’ai passé plusieurs heures à me promener dans ce paisible village coloré, où on est libre d’entrer presque partout. Une visite guidée m’a
appris les mœurs de l’époque, la vie des religieuses et des novices et l’usage
des différentes sections du couvent. Vraiment un incontournable pour les amateurs d’histoire, de culture, d’églises et d’architecture. 
 
Voilà ce qui conclut ma première semaine au Pérou. Et dire
que ce n’est qu’une infime partie de ce que j’ai fait et vu. Et je ne vous ai
même pas encore parlé de la nourriture, du climat, des gens… Pouvez-vous croire
que j’ai plus de 1800 photos et vidéos?! Bientôt je poursuivrai mon récit sur
les semaines suivantes! Et ne vous inquiétez pas, je vous dirai comment j’ai fait avec mes cheveux. Bien entendu! En attendant j’espère que ce petit extrait vous a fait
voyager un peu.
Voici la deuxième partie de mon compte-rendu, à lire ici.
Vous pouvez aussi lire le récit de mon voyage en France ici.
Et vous, avez-vous bougé cet été?
Shares

Contenu lié

Pin It on Pinterest