Printemps et été 2013

Au printemps 2013 j’ai tenté ma première vraie coloration. J’ai décoloré une bonne portion de mes cheveux pour avoir une belle frange blonde (avec l’aide d’une professionnelle). La coloration (et surtout la décoloration) ne sont pas à prendre à la légère car il s’agit d’une manipulation chimique qui peut fragiliser et endommager les cheveux, au même titre que le défrisant. Néanmoins, j’ai osé cette couleur pour changer de tête.

Au fil des mois, la couleur est partie, pour laisser place à un blond plus terne (la décoloration). Quand l’automne est arrivée, j’ai eu envie de changer de couleur pour aller vers un rouge foncé et plus audacieux. Entre temps, j’avais quand même bien pris soin de mes cheveux pendant cette période en faisant des masques, et quelques soins protéinés. Mes cheveux étaient bonne santé et la partie colorée n’a pas subi trop de dommages, j’ai eu de la chance de ne pas avoir les cheveux trop secs et cassants. 
Après que le rouge fait en salon soit parti, j’ai commencé à utiliser les systèmes de coloration maison Manic Panic pour raviver la couleur. J’ai essayé du rouge, du violet (qui a finit en vert) et même du rose en dernier.
De septembre 2013 à janvier 2014
Mais j’ai commencé à constater une chose, au début de cette année. Ma repousse capillaire était constante. Je vois bien à quel point la racine pousse. Mais les pointes colorées rétrécissent constamment car elles cassent. Ce qu’on peut constater au fil des photos, c’est à quel point la portion décolorée est de moins en moins apparente. Entre la première photo en blond, et la dernière photo ou j’ai du rose, on peut voir à quel point la portion colorée est plus discrète. 
De mars à septembre 2014
J’ai en effet subi beaucoup de casse au cours de la dernière année dans cette section, parce que peu à peu j’ai abandonné les soins, j’ai fait peu attention lors du démêlage, et, disons-le, les colorations successives ont grandement contribué à abimer mes cheveux. La frange a peu à peu diminuée… Aujourd’hui, le rose est partie et il ne reste qu’une petite section de pointes d’un brun terne.
Je ne regrette pas d’avoir fait la coloration parce qu’elle m’a procuré beaucoup de plaisir. Je ne vous mentirai pas, j’ai adoré et le referais! J’aurais dû continuer à faire attention à mes cheveux, mais la paresse l’a emporté. Donc, mon conseil à celles qui veulent tenter l’expérience, c’est d’y aller… avec prudence! Je vous conseille de bien mesurer l’impact qu’une coloration chimique peut avoir sur vos cheveux, surtout si votre but est à tout prix d’éviter la casse. Il y a quand même beaucoup de façon d’éviter la casse si vous décolorez mais il faut faire doublement attention aux pointes, qui sont très fragiles.

Quelle a été votre expérience avec la coloration?


Shares

Contenu lié

Pin It on Pinterest