Source: Shereen Walker
Une des choses qui peut devenir obsédante lorsque l’on fait son retour au naturel, ce sont les boucles. Beaucoup décident de passer au naturel car elles sont séduites par des textures de cheveux aux boucles rondes et définies. Mais on se rend vite compte, parfois avec beaucoup de déception, que nos cheveux sont loin de boucler comme on l’espérait. J’ai moi-même passé des heures à essayer de faire boucler mon afro naissant grâce à toute sorte de gels, pour me rendre compte, au final, que ma texture capillaire ne me permet pas d’y arriver.
Les types de boucles                               
Commençons par le début. Vous savez déjà qu’il y a différents types de cheveux, qui varient selon l’origine ethnique : les Caucasiens ont en général les cheveux droits, frisés, bouclés ou en vague. Les Asiatiques ont le plus souvent les cheveux très droits ou en vague. Les Noirs ont les cheveux très frisés, crépus. 
Mais pourquoi certains Noirs ont les cheveux bouclés, frisés, ou à peine crépu? Est-ce dû seulement au métissage? Pas tout à fait! Tout comme il y a plusieurs teintes de peau dans l’ensemble ethnique des Noirs, il y a aussi une grande variation dans les textures capillaires. Vous aurez peut-être remarqué que les populations issues de la Corne de l’Afrique (comme les Éthiopiens, Érythréens ou Somaliens) ont les cheveux assez souples et bouclés: ils ne sont pourtant pas le fruit d’un métissage. Par contre, en Europe, aux Antilles et en Amérique, il y a eu beaucoup de métissages entre les Noirs et les Blancs, depuis les temps de l’esclavage jusqu’à aujourd’hui. Les différentes textures capillaires engendrées par ces métissages on même été vues en terme de good hair («bons» cheveux, qui seraient plus souples et bouclés) et bad hair, «mauvais» cheveux lorsqu’ils sont très crépus et denses. Mais que ce soit dû au métissage ou non, une chose est sûre: les textures capillaires naturelles sont le fruit d’une chose que nul ne peut contrôler: la génétique
Femme éthiopienne. Source: Manon van der lit
On a inventé plusieurs méthodes de classification des types de cheveux*, pour mieux cibler dans quelle catégorie chacun se trouve. Ces classifications permettent de savoir un peu mieux quel type de produits privilégier pour la coiffure et voir le rendu d’une coiffure. Mais parfois, ça confond plus que ça n’aide. Par exemple, que faire lorsqu’on a plusieurs types de texture sur sa tête? Eh oui, ça arrive! 
Source
Certaines trouvent ces classifications trop hiérarchisées. D’autres parlent même de discrimination, en avançant que les blogueuses sur YouTube aux cheveux plus bouclés attireraient plus d’auditoire et l’attention des compagnies cosmétiques, que celles aux cheveux très crépus (types 4a-4b-4c). Qu’on soit d’accord ou pas, on peut difficilement nier que la classification «good hair vs bad hair» ait totalement disparu de notre culture (surtout pour les personnes plus âgées). Alors que faire lorsqu’on est déçu de ne pas avoir les cheveux bouclés?
Vers l’acceptation de soi
Comme je l’ai dit plutôt, la présence ou l’absence de boucles sur une tête est due à la génétique particulière d’un individu. Mais si elles n’apparaissent pas sur votre tête naturellement, il est possible de les travailler d’une certaine manière.

Mais avant tout, je crois qu’il est important de se poser la question suivante: pourquoi je veux des boucles? Loin de moi l’idée de faire la morale ou de juger – chacune est libre et après tout, ce ne sont que des cheveux, mais je suis de celles qui aiment se poser des questions. Si on veut des boucles pour changer de tête de temps en temps, il n’y a vraiment pas de mal. Mais si cela va à l’obsession, je pense qu’on retombe dans les mêmes mécanismes qui poussent au défrisage. Comme n’importe quelle obsession, le désir d’un type de cheveux qu’on n’a pas peut devenir très prenante et rendre malheureuses celles qui ne s’acceptent pas.

Si vous avez de la difficulté à assumer votre texture capillaire naturelle, pensez-y comme vous pensez à votre couleur de peau. Utiliseriez-vous des crèmes pour éclaircir celle-ci ou l’acceptez-vous telle qu’elle est? Dites-vous également que vous avez un des seules types de cheveux à pouvoir être transformé de manière à être droit, frisé, bouclé, ou en vague, et ce, à volonté. N’est-ce pas extraordinaire? J’ai vite compris et accepté que mon afro à la texture de boule de coton est parfait tel qu’il est!



Sinon, comment on obtient des boucles?
Les gels et produits coiffants
Certains gels permettent de mieux définir les boucles. Attention, ne vous attendez pas à passer d’une texture 4b à une 3 (voir le tableau plus haut). En fait, ces gel permettent de mieux définir votre propre texture capillaire. Si vous avez des boucles très serrées, elles resteront très serrées mais il y aura moins de frisottis, par exemple.
Les outils de coiffure
Curlformers, flexirods, rouleaux à permanente (permrods), bigoudis, pailles (straw set), cure-pipes, fers à friser… La liste des outils de coiffure qui vous permettent d’avoir de grosses boucles bien rondes est longue. Attention de bien laisser sécher si vous optez pour les outils sans chaleur, et n’abusez pas du fer à friser!
Flexirods. Source
Les coiffures
Le plus simple reste les coiffures, que vous connaissez bien: twist-out, braid out (nattes), bantu-knot out, coil out (tortilles). Si vous avez un TWA (afro très court), vous pouvez même utiliser une éponge pour définir vos boucles. Les coiffures sont simples à réaliser, et avec les bonnes techniques et les produits adéquats, vous pourrez avoir les plus belles boucles naturelles qui soient! En plus, elles durent plusieurs jours et on peut les répéter à souhait: elles exploitent vraiment la capacité de notre type de cheveux à s’adapter à n’importe quel moule!
Eh non ce ne sont pas mes cheveux… je suis en mode coiffure protectrice en dessous, ceci n’est que pour l’illustration de l’article 🙂
Avez-vous eu l’obsession des boucles?

* article à venir

Contenu lié

Pin It on Pinterest