Femme avec locs
En 2014, j’ai démarré mes locs avec de simples twists (vanilles) que je n’ai jamais défaites. Je les entretenais avec le palm rolling et un peu de gel. Une méthode hyper simple qui me convenait parfaitement! Mais saviez-vous qu’il existe plusieurs techniques pour commencer les locs? 
 
J’ai traduit cet article très instructif du site Curly Nu Growth avec la permission de l’auteure, Jocelyn Reneé. Elle y décrit diverses techniques pour démarrer les locs sur n’importe quel type de cheveux. Vous trouverez un glossaire des termes anglais utilisés à la fin de l’article.

 

7 TECHNIQUES POUR DÉMARRER LES LOCS : LEURS AVANTAGES, LEURS INCONVÉNIENTS ET QUE PRÉVOIR

Par Jocelyn Reneé, de Curly Nu Growth 
[Traduction et adaptation libre de l’anglais par Racines Crépues. Billet original ici]

 

Il existe environ sept techniques avec lesquelles on peut démarrer des locs. La meilleure technique pour vous dépend de la combinaison suivante : la texture de vos cheveux, leur longueur et le résultat que vous cherchez à obtenir. Soyez sûrs d’une chose : tous les types de cheveux peuvent former des locs si on y met le temps, la patience et les soins adéquats. La différence entre chacune de ces techniques est le look des locs au fil de leur évolution, mais elles permettent toutes de passer à travers les diverses phases de la formation des locs.

 

1. Avec des vanilles à deux brins (two-strand twists)

On peut démarrer les locs avec des twists sur des cheveux longs d’au moins 10 cm. C’est la méthode la plus populaire auprès des gens qui ont des cheveux longs et de types frisé ou crépu. Des locs commencés avec des vanilles auront un noyau solide et seront plus épais (tout dépendant de la grosseur des twists).

Inconvénient
L’apparence des twists (les brins entrelacés) peut prendre entre six mois et deux ans avant de disparaître.


Quoi prévoir
Au début, les twists peuvent se défaire par les pointes, alors il est important de s’occuper des locs des racines aux pointes. Les racines peuvent être entretenues avec le palm rolling ou en entortillant les cheveux avec un peigne (comb twisting).

2. Avec des nattes/tresses (braids/plaits)

Les locs peuvent être démarrés avec des tresses ou nattes sur des cheveux longs d’au moins 12 cm, peu importe leur texture. Les locs faites à partir de tresses (braid locs) sont parfaits pour les gens qui transpirent beaucoup et qui désirent entretenir leurs locs avec la technique interlocking.

Inconvénient
L’apparence du motif des tresses peut mettre au moins un an à disparaître, et sur des cheveux plus longs, le motif peut ne jamais disparaître complètement. Il faut garder en tête qu’à cause de ce motif linéaire, les locs peuvent avoir l’air plus plats que ronds.

Quoi prévoir
Au début, les nattes peuvent se défaire aux pointes. On peut y remédier en faisant une coiffure sur les locs ou en enrobant du fil autour des pointes. Les locs débutés avec des nattes/tresses peuvent être entretenus avec le palm rolling ou l’interlocking.

3. Avec des tortilles (comb coils)

Pour commencer des locs avec des tortilles, il faut entre 5 à 7 cm de longueur (tout dépendant du résultat final recherché) et de n’importe quel type de cheveu. Pour cette technique, on utilise un peigne pour créer des tortilles uniformes sur toute la tête. C’est la technique de base pour faire des locs de la grosseur d’un crayon.

Inconvénient
Si cette méthode convient très bien aux cheveux courts, l’utiliser sur des cheveux plus longs demande beaucoup de temps, et les locs mettront aussi du temps à se former parce que l’intérieur de la tortille est creuse. Chaque tortille doit se s’entremêler de l’intérieur pour se transformer.

Quoi prévoir
Les tortilles au peigne sont vulnérables à l’eau si les cheveux sont plus raides ou lisses, donc il faut veiller à les mouiller seulement quand on fait un shampoing pour ne pas les défaire. Une fois que les pointes se cimentent et qu’il s’y forme un bourgeon, on obtient rapidement le look locs.

4. Avec le crêpage (backcombing)

Cette technique est la plus utilisée par les Caucasiens ou par les gens qui ont les cheveux raides, parce qu’elle demande de crêper les cheveux pour créer un entrelacs de mèches, puis de les rouler avec les paume pour créer la forme des locs. C’est la méthode que j’ai [Jocelyn Reneé] utilisée.

Inconvénients
Si on ne maintient pas les locs comme il faut au début, des mèches de cheveux peuvent s’échapper, et des bourgeons peuvent se former sur la longueur au lieu des pointes.

Quoi prévoir
Le crêpage donne un look « locs instantanés » qu’il est facile d’entretenir avec le palm rolling ou le comb twisting.

5. Avec l’interlocking  ou les SisterLocks

Les locs démarrés avec la méthode interlock, de même que  l’installation de Sisterlocks, sont pour les gens aux modes de vie très actifs, qui préfèrent avoir une coiffure très soignée la plupart du temps. Ces méthodes sont idéales pour ceux et celles qui n’ont pas le temps de s’occuper de l’entretien de leurs locs eux-mêmes. Elles requièrent l’utilisation d’un outil ou des doigts pour entremêler le loc sur lui-même.

Inconvénient
Les locs sont beaucoup plus petits, voir minuscules. Et tout dépendant de la texture capillaire, cela peut prendre entre six mois et plus de deux ans avant que les cheveux soient complètement lockés.

Quoi prévoir
La méthode interlocking crée un noyau pour chaque loc. Ensuite tous les cheveux perdus et non démêlés s’accumulent autour de ce noyau. À cause de cela, les locs sont plus gros au début, mais au cours de leur évolution, leur taille diminue.

6. Avec des extensions de locs

C’est la meilleure technique pour les gens qui ne veulent pas passer par la phase de frisottis et qui veulent obtenir l’apparence de locs longs, bien entretenus. On peut se servir d’extensions faites avec de vrais cheveux humains, des mèches synthétiques ou utiliser les locs d’une autre personne. On peut choisir l’option des extensions pour tous les types de locs, sauf pour les Sisterlocks / Brotherlokcs. On entretient les nouvelles racines avec le palm rolling, l’interlocking, ou le comb twisting.

Inconvénients
Quand on utilise des fibres synthétiques pour démarrer, les locs sont plus lourds et on ne peut pas colorer les cheveux à moins de couper les extensions. Et à cause de l’instantanéité de la chose, on expérimente pas la croissance des locs jusqu’à maturité et on peut se sentir moins proche de la communauté des porteurs de locs.

Quoi prévoir
Même si les extensions sont lockés, on doit quand même s’occuper des racines et du reste des cheveux à mesure qu’ils poussent. Cela veut dire qu’on ne se débarrasse pas entièrement des frisottis.

7. Avec les freeform, de façon naturelle

On peut commencer des locs freeform de plusieurs façons, soit en ne démêlant plus les cheveux après un shampoing, soit en utilisant un éponge à boucler et en laissant les locs se former naturellement. Les locs freemform poussent comme ils veulent tant qu’on ne sépare pas les mèches l’une de l’autre. On laisse simplement les cheveux dicter le look final.
Inconvénients
On n’a aucune idée du résultat final – pour certains c’est la beauté de la chose et pour d’autre c’est troublant et difficile à apprécier.

Quoi prévoir
On n’a pas à se soucier de ses cheveux, on ne fait que vivre l’expérience telle qu’elle se présente.

Conclusion

Si vous allez dans un salon de coiffure pour démarrer les locs (pour les six premières méthodes), il est recommandé d’y retourner toutes les 4 à 6 semaines après l’installation, pendant les 6 premiers mois, afin de s’assurer que le processus se déroule tel que prévu. Il serait dommage de consulter un professionnel seulement 6 mois après l’installation et vous rendre compte qu’il y a un pépin qui aurait pu être corrigé beaucoup plus tôt! Tant que vous êtes patients, faire mûrir ses locs est un parcours amusant et révélateur, et vous découvrirez des choses sur vous et sur vos cheveux durant cette aventure capillaire!

Et vous quelle méthode avez-vous choisie pour commencer vos locs? Et pourquoi?

 

L’AUTEURE
Jocelyn Renée est une cosméticienne autorisée, lockticienne et éducatrice en matière de cheveux naturels. Elle est née et a grandi à Washington DC et est diplômée du programme «Science Cosmetology» du Aveda Institute. Elle cumule plus de 14 ans d’expérience dans l’industrie du soin capillaire, ayant été assistante en salon de coiffure, blogueuse capillaire, et professionnelle. Jocelyn est passionnée par l’entretien des cheveux en santé.

 

GLOSSAIRE DES TERMES
Interlocking : une méthode pour reprendre les racines des locs, on utilise habituellement un outil pour crocheter les cheveux. Voyez un exemple ici.
 
Palm rolling: une méthode pour reprendre les racines des locs et donner leurs formes aux locs. On utilise les paumes des mains pour entortiller les cheveux. Voyez un exemple ici.
 
Comb twisting: une méthode utilisée pour faire des tortilles avec un peigne. On passe les cheveux dans les dents du peigne et on les entortille. Voyez un exemple ici.
 
Sisterlocks / Brotherlocks: un type de locs (et marque déposée) qui requiert une installation par un professionnel qui a acquis la license pour pratiquer cette technique. Voyez des exemples ici.

Contenu lié

Pin It on Pinterest