Curly girl smiling

Un article proposé par la blogueuse invitée Fannie, du blogue Crépus, Bouclés, Frisés

Combien de fois ne me suis-je posée la question à savoir : comment se fait-il que, malgré les soins apportés à mes cheveux, ils ne conservent pas l’hydratation et s’assèchent aussi vite ? Je n’y trouvais aucune logique et restais sur ma faim. Jusqu’à ce qu’un jour, j’ai compris la vraie différence entre soin profond protéiné et soin profond hydratant.

Soin profond protéiné vs soin profond hydratant

Il nous est très souvent recommandé de faire des soins profonds hydratant et protéiné quand on a des cheveux naturels, mais il apparait rarement une différentiation entre les deux. Je me rappelle avoir dû chercher pendant longtemps (en terme d’années carrément !) avant de vraiment comprendre la différence entre ces deux types de soins.

 

Qu’est-ce qu’un soin profond ?
C’est un soin qui va être capable, par application de chaleur en un court temps ou par la chaleur corporelle dégagée par le cuir chevelu en un temps plus long, de pénétrer la fibre capillaire profonde et nourrir le cheveu et/ou le cuir chevelu.

 

Un soin profond hydratant va non seulement nourrir les cheveux en profondeur, mais il va aussi apporter des nutriments qui vont faciliter l’hydratation des cheveux et leur permettre de conserver l’eau à l’intérieur de la fibre capillaire. Cela ne veut pas dire qu’on pourra se passer d’huile, de beurre ou de lait capillaire pour sceller l’hydratation par contre. Il y aura un apport supplémentaire dans la conservation de l’hydratation. Pour se faire une idée, voici une recette de soin profond hydratant : soin profond hydratant au thé vert-coco-miel.

 

Un soin profond protéiné va aussi demander un apport de chaleur, corporelle ou autre, pour pénétrer la fibre capillaire profonde et y transmettre les protéines nécessaires aux cheveux pour être plus résistants. Dans le cas du soin intense protéiné, tout va dépendre de l’état des cheveux en question. Je vous explique comment faire un soin protéiné et mes astuces dans cette vidéo.

 

Cheveux abîmés vs cheveux sains

Par cheveux abîmés, j’entends tout cheveu ayant subi une coloration, décoloration, texturisation (utilisation d’un “texturizer”), un défrisage, apport de chaleur tel que le fer à lisser ou sèche-cheveux dans des conditions inappropriées. Eh oui, toutes ces techniques ont tendance à dénaturer les cheveux en retirant une certaine quantité de protéines.
► La (dé)coloration consiste à éliminer des protéines du cheveu responsable de la coloration pour les remplacer par des agents colorants qui ne sont pas du tout des protéines et qui vont donner la nouvelle couleur aux cheveux.
 Les défrisant et texturisant vont éliminer les protéines responsables de la texture du cheveu à différents degrés et les rendre lisses ou plus malléables.
 Les fer à lisser ou sèche-cheveux vont brûler des protéines du cheveux par l’intermédiaire de l’eau ou du produit contenu sur ou à l’intérieur du cheveu, ce qui va fragiliser la fibre capillaire et les rendre cassants à la longue, même si l’effet est moindre que les autres techniques citées plus haut.

 

La raison qui m’a poussé à faire des recherches

Dès que j’ai découvert à quel point mes cheveux étaient doux après un soin au lait de coco, je me suis mise à en faire dès que je pouvais. J’avais pris la décision de recommencer à prendre soin de mes cheveux et j’étais décidée à faire un masque intense chaque semaine quelques semaines avant de commencer le #DéfiPoussePlus. Je me suis donc mise à faire le masque coco-miel chaque semaine.

 

Mais, ce qui m’a interpellée était la manière dont mes cheveux étaient secs, ou je dirais plutôt devenaient très vite secs pendant la semaine. Alors qu’auparavant, je ne faisais pas autant de soins, mes cheveux supportaient tout de même de rester sans eau pendant au moins deux jours. Là je devais les hydrater tous les jours et ça ne semblait même ne pas être suffisant!
Comment se faisait-il que je fasse plus de soin et que mes cheveux soient plus secs ? J’ai donc recherché des réponses à mes questions.

 

Pourquoi les cheveux sont secs après des soins profonds protéinés ?
Voici ce que j’ai découvert sur les masques intenses aux protéines. Les protéines sont nécessaires pour renforcer les cheveux et leur donner plus de résistance et de tonus. Un peu comme pour tout, il faut savoir doser en fonction de l’état de ses cheveux.Trop peu de protéine aura tendance à fragiliser le cheveu et à le dénaturer. Alors qu’un trop plein de protéine va durcir les cheveux et les plus rendre très vite secs. C’est ce dernier cas qui nous intéresse et la solution se trouve dans la fréquence des soins intenses.

 

Remédier à une sécheresse capillaire après des soins profonds

Pour remédier à une sécheresse capillaire causée par l’apport de protéines aux cheveux, il faut vraiment faire attention à la fréquence des soins. Tout dépend de l’état des cheveux! Alors comment fait-on pour savoir quelle fréquence de soin nous convient ? Pour que tu puisses répondre à cette question, il faut faire des tests, tes propres expériences.

Voici ce que je conseille pour : 
Les cheveux sains : 1 soin profond protéiné par mois
Les cheveux abîmés : 3 soins intenses protéinés par moisIl est bien entendu conseillé d’ajouter au moins un soin profond hydratant dans sa routine capillaire.

Alors, quelle est ta recette lorsque tu fais un soin profond protéiné ?
Un grand merci à Fannie pour cet article! N’oubliez pas de la suivre sur son blog et sa chaîne.

 

Contenu lié

Pin It on Pinterest