Depuis que j’ai coupé mes cheveux il y a presque un an, ils vivent une renaissance. Je ne peux pas m’empêcher de les comparer à mes cheveux d’il y a six ans, quand je suis revenue au naturel. Et ce que je constate, c’est qu’il y a un monde de différence entre mes deux afros.
Au début de mon parcours, je suivais mon instinct, je testais, j’apprenais par essais et erreurs. Et des erreurs, j’en ai faites! À force d’expérimentation, j’ai vraiment trouvé une recette pour que mes cheveux donnent le meilleur d’eux-mêmes.

Cinq habitudes qui ont évolué dans ma routine au fil du temps

 

Les sélection des produits : moins c’est mieux

Auparavant, mon placard était plein même si j’étais loin d’être product junkie. Je mélangeais L’Oréal avec Shea Moisture avec Bee Mine, alouette! Avoir des locs pendant un an m’a forcé à me débarrasser de tout.

Quand j’ai retrouvé mon afro, je me suis aperçu qu’en allégeant le nombre de produits utilisés, j’étais en mesure de vraiment me concentrer sur leur effet. Quand deux produits sont formulés pour s’équilibrer, par exemple au niveau du pH, les cheveux en ressortent gagnants. Ce que j’en retiens : minimalisme et ingrédients de qualité!


L’hydratation : méthode « liquide – crème – beurre »

J’ai toujours fait attention à l’hydratation et saisi le principe d’hydrater avec de l’eau d’abord. Aujourd’hui, je concentre encore plus mon hydratation en utilisant la méthode LOC (liquid, oil, cream), mais avec du beurre au lieu de l’huile. J’emprisonne l’hydratation au maximum juste après avoir lavé mes cheveux!

La session de démêlage : plus zen

Je vais vous avouer un secret. Le démêlage est ce qui me plaisait le moins dans l’entretien de mes cheveux crépus. Avec des cheveux longs, ça peut être ardu! C’est ce qui a fini par me décider à passer du côté locs de la force.

Aujourd’hui j’ai changé ma façon d’aborder la chose : je suis plus zen et moins agressive. Je prends le temps de démêler aux doigts et de façon moins intense. En fait, j’ai passé des mois avant de démêler mes cheveux l’an passé! Résultat : beaucoup, beaucoup moins de casse.

Les taies d’oreiller en satin : l’essayer c’est l’adopter

Quelle belle découverte! J’ai toujours porté sagement mon foulard en satin pour dormir, mais les taies d’oreiller sont un game changer.  Confort garanti! Si vous ne supportez pas le bonnets pour le dodo, courrez vous chercher une taie satinée.

La coiffure

J’ai radicalement changé ma perception de ce qu’est une tête présentable depuis ces dernières années. J’étais vraiment épouvantée à l’idée de sortir avec un afro «boule» ou pas défini, ou mes twists de wash day. Aujourd’hui, bah… Je crois les gens en ont vu d’autres! Et si ce que je porte sur ma tête leur déplait, c’est eux que ça regarde.

Et vous, avez-vous changé des habitudes dans votre routine, pour le mieux?

 

Contenu lié

Pin It on Pinterest