Avez-vous déjà eu une fausse bonne idée pour vos cheveux crépus? Vouloir créer une recette en vous basant sur des ingrédients qui fonctionnent – habituellement – super bien sur votre afro…. Mais non, à la place de la chevelure hydratée, nourrie et resplendissante que vous cherchiez, vous avez plutôt un afro tout sec, plein de résidus et de noeuds.

 

Cette mésaventure m’est arrivée la semaine dernière et je m’en remets à peine. En voulant créer un masque hydratant à base d’aloe vera, de yogourt, de sirop d’érable et d’huile de noix de coco, j’ai créé en fait ma plus grosse catastrophe capillaire à ce jour. Je ne sais pas si c’est le froid polaire qu’il fait au Québec présentement, si c’est ma façon d’avoir travaillé la mixture ou si c’est un mélange des deux, mais mes cheveux se sont retrouvés avec plein de résidus blancs et de particules ressemblant à de grosses pellicules, pendant des jours. Le nettoyage de cette bourde a pris des jours!

 

Je partage donc avec vous les précautions pour éviter ce genre de désastres sur vos propres cheveux.

 

Filtrer l’aloe vera frais

J’ai utilisé une feuille d’aloès fraîche, et bien que j’ai passé le mucilage (pulpe) deux fois au mixeur pour enlever les grumeaux, je n’ai pas bien filtré la mixture. C’est sans doute là ma plus grosse erreur.

 

Ne pas utiliser de l’huile de coco à -20 degrés

Lorsque votre huile de coco est figée à cause de la température, c’est une mauvaise idée de l’utiliser dans des mélanges avec d’autres liquides frais ou froids (même si vous faites fondre l’huile). Il risque de se figer à nouveau avec la température ambiante.

 

Ne pas mélanger l’huile de coco et le sirop d’érable

C’est juste une hypothèse, mais mon mari m’a raconté qu’une fois en cuisinant il avait mélangé ces deux ingrédients pour une recette, et le tout s’était cristallisé et avait été très difficile à nettoyer. J’aurais aimé savoir cela avant de faire mon masque!

 

Tester votre « innovation » sur une mèche

C’est sans doute une bonne idée de tester tout nouveau masque sur une petite partie de vos cheveux pour voir si l’effet est assez appréciable, avant de l’appliquer sur toute votre tête. Non seulement ça fait sauver des ingrédients, du temps, mais ça vous épargne aussi toute catastrophe capillaire.

 

Vous pouvez voir ici mon vlog où je vous montre le masque en question et l’ampleur de la catastrophe.

 

Et vous, quel a été votre plus gros fail capillaire?

 

Shares
Joins-toi au club!

Joins-toi au club!

Abonne-toi à ma newsletter pour recevoir du contenu frais environ une fois par mois.

Aucun spam, promis!

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest