Si vous me suivez depuis quelques temps, vous m’avez entendu parler du Gala Dynastie, où j’ai eu l’honneur d’être invitée en tant que finaliste au titre de blogueuse de l’année en février dernier. C’était mon tout premier gala ever et les organisateurs nous avaient bien prévenu d’être sur notre 31!

 

Ne vous fiez pas à la superficialité des réseaux sociaux pour me juger: je suis une personne assez réservée, et entre l’excitation et l’émerveillement d’être nommée comme finaliste, juste l’idée d’avoir à me mettre chic (en février de surcroit) m’a trop stressée! Trouver une robe… marcher en talons… me maquiller… et… quelle coiffure me faire au fait? J’envie les hommes et les filles «extra» qui ont à se passer de ces graves crises existentielles!

 

Mais plus sérieusement, en tant que personne assez économe, je me suis donné le défi de ne pas me ruiner et de faire aller le tant soit peu de talent que j’ai pour dénicher une petite robe et me coiffer moi-même. Pour la robe, j’ai eu la chance dénicher un modèle qui me sort complètement de ma zone de confort, sur la rue Saint-Hubert (Boutique Bellissima).

 

Cette petite pièce bourgogne avec un genre de dentelle était juste assez chic pour un gala – assorties à d’autres accessoires plus clinquants, mais aussi parfaite pour d’autres types de soirées plus sobres. Pour celles qui sont friandes de détails, je l’ai assortie avec des souliers, un petit sac et des boucles d’oreille couleur champagne. Je me suis inspirée des mêmes couleurs pour le maquillage que j’ai réussi à faire moi-même.

 

 

Et finalement pour les cheveux… À vrai dire, pour le gala, j’ai procédé ainsi: deux jours avant, je suis allée au salon de coiffure pour me faire faire un blow-out (brushing) car j’avais grand besoin d’une coupe de pointes. Après, j’ai fait des twists grâce à mon gel Perfectly Twisted (mon chouchou!). J’ai fini par enrouler mes cheveux dans des petits bigoudis à permanente (perm rods), histoire de créer du volume.

 

Mais sur les photos que vous voyez dans cet article, où j’ai dû recréer le look plusieurs semaines plus tard, j’ai fait le même procédé de brushing et twists, mais j’ai plutôt opté pour des bantu knots à la place des bigoudis. Résultat, mes cheveux sont encore plus entortillés. Cute, pas vrai?

 

 

Voilà, j’ai réussi à obtenir un look qui me ressemble: féminin, polyvalent, économe. C’est le genre de chic qui me fait plaisir, quoi!

Pour voir le get ready with me (où je me prends encore moins la tête, c’est par ici)

 

Et vous, quelle coiffure simple vous faites pour des événements chic?

 

 

Shares
Joins-toi au club!

Joins-toi au club!

Abonne-toi à ma newsletter pour recevoir du contenu frais environ une fois par mois.

Aucun spam, promis!

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest